Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
3 octobre 2022 1 03 /10 /octobre /2022 20:10

HEA

 

 

ou

 

 

hydroxyéthylamidon

 

 

Ils sont des dérivés de l'amidon de composition variable, préparés par traitement chimique de l'amidon. Ils contiennent plus de 90 % d'amilopectine (amidon) dont 7 à 8 OH pour chaque ensemble de 10 unités de D-glucopyranose, sont convertis en O-CH2CH2OH ou groupement hydroxyéthyl.

 

 

Ils sont utilisés dans les solutés de remplissage vasculaire succédanés du plasma.

 

 

 

 

 

Cette substance était utilisée lors du traitement des états de choc pour compenser une diminution du volume sanguin en provoquant une rétention d'eau qui augmente le volume plasmatique. Elle est aussi connue sous les noms de HES, « hydroxyethyl starch » (en anglais), hétastarch et HEA (en français).

 

 

Le choix de ce type de soluté n'est cependant pas étayé par des preuves d'efficacité par rapport aux autres produits disponibles. Il pourrait donner un peu plus d'insuffisances rénales aiguës nécessitant une dialyse et serait délétère en cas de choc septique. Il entraînerait également des troubles de la coagulation sanguine et stimulerait l'inflammation au niveau des plaquettes sanguines.

 

 

Ces accidents ont fait que l'autorisation de mise sur le marché en a été suspendu dans différents pays, dont la Grande-Bretagne.

 

 

L'autorisation de mise sur le marché française restreint l'utilisation des colloïdes à base de HEA aux chocs hypovolémiques par pertes sanguines si le remplissage est insuffisant par utilisation seule de cristalloïdes. Leur utilisation est contre-indiquée notamment en cas de choc septique. En 2018, l'agence européenne du médicament retire l'autorisation de mise sur le marché pour toute indication.

 

 

Il a acquis une renommée douteuse grâce au scandale du dopage aux Championnats du monde de ski nordique de 2001 à Lahti, en Finlande. À ce moment-là, six skieurs de fond finlandais, dont le champion olympique et multiple champion du monde Mika Myllylä, se sont avérés prendre du HEA après que le médicament ait été inscrit sur la liste de dopage du CIO un an plus tôt. La substance a probablement été utilisée pour compenser l'augmentation de la valeur de l'hématocrite causée par le dopage à l'EPO ou au sang et l'augmentation de la viscosité du sang qui en résulte grâce aux propriétés rhéologiques positives du HES. Un effet d'amélioration des performances du HES lui-même est controversé parmi les experts.

 

 

Article paru dans Ouest-France du 3 octobre 2022

Article paru dans Ouest-France du 3 octobre 2022

Partager cet article
Repost0

commentaires